Alain St. Ange Wins Case Against Gov. of Seychelles Regarding UNWTO Endorsement Withdrawal

Alain St. Ange Wins Case Against Gov. of Seychelles Regarding UNWTO Endorsement Withdrawal

Victoria, Mahé (Seychelles) – November 18, 2019 (travelindex.com) – Alain St.Ange wins case against government of Seychelles regarding UNWTO endorsement withdrawal. The Supreme Court of Seychelles has today delivered a judgment in the case of ex-tourism minister, Alain St.Ange.

St.Ange filed his case against the government, two years ago after he was nominated by President Danny Faure to run for the post of Secretary General of the UNWTO. Two days before the election was set to take place in Madrid, Spain, the government decided to withdraw his candidature.

St.Ange, who campaigned tirelessly for the post incurring huge financial costs in the process, was tipped to win the election.

The decision to withdraw his candidature, was taken by the government, after severe pressure was brought to bear by the African Union which threatened economic sanctions against Seychelles, if it did not cancel the nomination of St.Ange. The government finally caved in and recalled St.Ange only two days before the election was due to take place.

St.Ange has been vindicated by the supreme Court, presided over by Judge Melchior Vidot, when he was awarded damages in the sum of Rs164,396.14 cents.

St.Ange has already instructed his lawyers to appeal against the quantum of damages only, as he feels that it does not reflect his expenses, pain, humiliation and psychological damage that the decision caused him.

FRANCAIS
La Cour suprême des Seychelles a statué lundi en faveur de l’ancien ministre du Tourisme, Alain St Ange, dans son procès contre le gouvernement, lui octroyant 12 000 dollars.

M. St Ange a déclaré qu’il ferait appel du montant alloué.

M. St Ange poursuivait le gouvernement des Seychelles en justice après que sa candidature au poste de secrétaire général de l’Organisation mondiale du tourisme des Nations Unies (OMT) avait été retirée en 2017.

Il a démissionné de son poste ministériel en décembre 2016 pour prendre part aux élections. La candidature a été retirée par le gouvernement deux jours avant les élections suite aux demandes de l’Union africaine.

La cause était entendue par le juge Melchior Vidot, qui avait ordonné au gouvernement de verser au plaignant une indemnité de 164 000 SCR (12 000 USD).

Après la décision, M. St Ange a déclaré à la SNA que «la cour a reconnu que le gouvernement avait eu tort de décider de retirer ma candidature. La cour a déclaré qu’il y avait un motif pour que je porte plainte. Pour cette partie, je suis heureux et je n’ai aucune objection.

Il a dit que «le montant que la cour a donné ne reflète pas le côté humain qu’une personne a vécu. L’humiliation n’a pas été couverte. Par conséquent, nous n’interjetterons appel que sur le montant des dommages causés. Je veux voir plus d’équité. ”

Le demandeur dispose de 14 jours pour former un recours devant la cour d’appel des Seychelles.

L’avocat de M. St Ange, Frank Elisabeth, a déclaré à la SNA que le plaignant avait la raison parfaite de déposer une affaire devant le tribunal.

Comme M. St Ange, M. Elisabeth a déclaré: «Nous estimons que le montant des dommages-intérêts est un peu trop bas comparé aux dépenses engagées par mon client pour classer l’affaire. Nous allons faire appel sur le montant. ”

(Seychelles News Agency)

Related Articles

Back to top button
Close
Close